29 Mai

Le point sur la renégociation de votre prêt immobilier dans le Lot-et-Garonne !

Vous souhaitez vous lancer dans un second achat immobilier dans le Lot-et-Garonne (locatif ou résidence secondaire) ? Avril tout comme mars 2019 resteront des mois historiques en matière de prêt immobilier et de taux de crédit. Pour le mois de mai, les taux ont baissé, très légèrement et seulement dans certains établissements bancaires, la majorité gardant ses niveaux de taux extrêmement bas. Renégocier le prêt de votre logement pourrait vous permettre de dégager une capacité mensuelle de remboursement supplémentaire et donc d’acheter sans trop alourdir vos mensualités ! Bon à savoir : presque tous les crédits souscrits avant la mi-2016 peuvent potentiellement être renégociés avec de fortes économies à la clé ! Voici quelques conseils pour bien renégocier votre crédit :

• Mettez en concurrence les banques, car même très bas, les taux varient fortement d’une banque à l’autre selon les profils.
• Préparez bien votre dossier, car la banque demandera les 3 derniers relevés de compte, 3 derniers bulletins de paie et surtout le décompte de remboursement afin de savoir combien vous lui devrez encore, ce qui peut prendre parfois plusieurs mois… Anticipez !
• Ayez conscience des frais avec des pénalités de remboursement anticipé qui devront être versées à l’ancienne banque (3 % du capital restant dû plafonnés 6 mois d’intérêts), frais de dossier et frais de garantie pour le nouveau prêt (entre 1,2 et 2 % du montant emprunté). Ces frais peuvent, sous conditions, être réintégrés dans le nouveau prêt.
• Faites le choix si possible de diminuer la durée restante de votre prêt en conservant la même mensualité, car l’économie générée sera plus importante grâce à un taux plus faible sur une durée plus courte et un amortissement du crédit plus rapide.
• Profitez-en pour trouver une assurance de prêt mieux adaptée et/ou plus compétitive et maximiser ainsi les économies générées par l’opération de renégociation
• Prévoyez de conserver votre bien – et donc votre crédit – encore 2 ans minimum, car lors d’un rachat, on repart en début de prêt avec, par conséquent, un amortissement plus lent les premières années.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée